Cadre de ma pratique :

Ce à quoi je m'engage auprès de vous

L’éthique est à mes yeux la colonne vertébrale qui tient toutes les dimensions de l’existence. J’ai donc adopté le cadre déontologique que voici :

 

  • Je pratique un massage visant le bien-être : je ne suis ni médecin, ni kinésithérapeute, ni psychologue.

 

La médecine, la kinésithérapie et la psychologie relèvent de formations et de compétences que je n’ai pas.

Assurez vous donc que votre condition physique soit adaptée à la réception d’un massage appuyé.

Je n’hésiterai pas à vous rediriger vers un professionnel de santé si je m’aperçois d’une situation relevant de la médecine conventionnelle.

  • Mon massage ne comporte aucune connotation sexuelle.

Je ne pratique pas de massage génital. Par conséquent, ne me demandez pas de “finition”.

 

Je ne souhaite pas me livrer à des “dérapages” sexuels ni pendant ni après la séance. Le massage est une pratique sensuelle et intime. Mais il faut distinguer la sensualité de la sexualité : la première n’implique pas nécessairement la seconde. De plus, ne pas être dans l’attente d’un échange sexuel permet à l'esprit donc corps de s'installer dans le calme et le bien-être du lâcher-prise.

Je n’accepte pas les attouchements déplacés sur ma personne. Masseur et massé se livrent dans une intimité qui nécessite le respect de la sensibilité de chacun pour qu’un échange aimant et inconditionnel puisse se produire.

 

Je ne souhaite pas être caressé ou touché lorsque je masse. Je ne propose pas de massage mutuel. De plus, il est préférable de se laisser complètement aller à la détente lorsqu’on reçoit un massage de relaxation : savoir recevoir est aussi important que savoir donner. Le massage est l'occasion de l'apprentissage d'un certain abandon. De plus, pendant la séance, je suis pleinement attentif à votre ressenti et à l’écoute de votre corps. Il me faut donc maintenir cette attention parfaite qui permet à la magie du massage de se produire et que des caresses feront vaciller.

     La sensualité et la tactilité du massage provoqueront chez certains des réactions physiologiques que j’accueillerai avec bienveillance : il n’y a donc pas de gêne à avoir.

  • Je  pratique dans un joyeux esprit de bienveillance et d’équanimité.

 

Parce qu’il abolit les frontières entre masseur et massé, entre le soi et l’autre, le massage est l’occasion de faire l’expérience de notre parenté universelle. Par conséquent, ma pratique s’adresse à tous, sans distinction d’âge, d'apparence physique, de sexe ou d’origine.

Cadre de notre rencontre :

Ce à quoi nous nous engageons mutuellement

L'établissement de règles communes est de prime importance, pour éviter les incompréhensions et les déconvenues. Dans le cadre de notre société, où nous nous trouvons trop souvent poussés à la réaction plutôt qu'invités à la réflexion, la perte de repères communs permet la floraison de doutes qui entraînent confusion, agitation, mécontentement et abus. La clarification des points qui suivent m’apparaît ainsi comme essentielle. Elles sembleront évidentes à la plupart d'entre vous.

Ces règles m'engagent autant que vous vous engagez à les respecter en prenant rendez-vous.

  • Faire preuve de courtoisie et de correction.

La qualité des relations sociales ne sont que le résultat des énergies que l'on y met. Faire preuve de politesse et de gentillesse transforme toujours la manière dont on perçoit les autres, qui réagiront de façon bien plus favorable que si on les aborde avec rudesse et agressivité.

  • Faire preuve de ponctualité et être fiable.

S'organiser le jour du rendez-vous pour ne pas désorganiser l'autre. De mon côté je m'astreins à une organisation rigoureuse, car générer et maintenir un état de calme et de clarté réclame attention et prévoyance. Je ne peux vous transmettre cette énergie paisible au cours du massage en dehors de la stabilité d'un cadre établi à l'avance.

Être fiable, c'est-à-dire être en mesure d'assurer sa présence le jour du rendez-vous. Ne pas annuler le jour même : je vis du temps que je consacre à mes clients, toute heure perdue l'est définitivement, ainsi que mes moyens de subsistance.

  • Avoir soin de son hygiène.

​Une excellente hygiène corporelle est indispensable dans le cadre d’un massage, tant chez le masseur que chez le massé. Je dispose d’une douche, n’hésitez pas à en faire usage si vous ressentez le besoin de vous rafraîchir.

De mon côté, je masse sur drap d’examen jetable et je désinfecte les supports que j’utilise entre chaque séance. Chaque serviette utilisée en séance est lavée en machine après usage.

  • Ne pas essayer d'entraîner l'autre dans des pratiques auxquelles il ne consent pas.

Cela concerne d'une part la nudité et le respect de la sensibilité d'autrui. Je n'impose jamais la nudité : ni la vôtre, ni la mienne. Il ne faut donc pas hésiter à me faire part de votre gêne éventuelle. Il m'est tout à fait possible de vous masser en recouvrant d'une serviette la partie dont votre pudeur s'inquiète. De même, certaines personnes sont à ce point sensibles au niveau de certaines régions de leur corps qu'elles préfèrent ne pas être touchées à ces endroits. N'hésitez donc pas à me faire part de vos gênes et sensibilités éventuelles.

Enfin et d'autre part, je ne céderai pas aux propositions sexuelles. Il est donc inutile de tenter quoique ce soit de ce côté. Ne pas se laisser emporter, toujours respecter l'autre malgré ce qu'on ressent ou ce que l'on croit ressentir, fait aussi partie de la connaissance de soi et l'apprentissage de soi dont il est question dans l'art du massage.